Lancement du processus de Vetting, le juge de la Cour constitutionnelle est destitué TIRANA, 23 mars /ATA-Maela Marini/ – La Commission indépendante de qualification a décidé vendredi de licencier le membre de la Cour constitutionnelle, Fatos Lulo, qui ne justifie pas la source de ses richesses. C’était la présidente du corps judiciaire, Genta Tafa qui a déclaré la décision de démettre Fatos Lulo de ses fonctions de juge de la Cour constitutionnelle se basant sur la loi °55, la loi °84 de la Constitution sur la réévaluation transitoire des juges et des procureurs de la République d’Albanie. Selon la présidente Tafa, l’objet de la réévaluation, les commissaires publics et les observateurs internationaux prennent connaissance de la décision arguée par écrit dans un délai de 30 jours et cette décision est publiée au site officiel de la Commission indépendante de qualification. Une plainte sur cette décision peut être déposée au Collège d’Appel par l’intéressé et/ou le commissaire public, dans un délai de 15 jours à compter de la date de notification. La plainte doit être déposée à la Commission indépendante de qualification. C’était la première session qui a eu lieu dans le cadre du processus de réévaluation de l’intégrité, des compéténces et de la richesse, dit de Veting par la Commission indépendante de qualification. /a.g/ /irmapu/

Notre service de nouvelles en anglais et en français est accessible via [email protected] ou par téléphone au +355 4 22355823.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field