Greffe de rein gratuite pour une femme de 30 ans, Manastirliu: un financement à 100% par l’Etat

 

TIRANA, 15 mars /ATA/ – La ministre de la Santé et de la Protection sociale, Ogerta Manastirliu, a rendu visite à une mère de 30 ans qui a bénéficé d’une greffe de rein gratuite grâce à un financement à 100% de l’Etat.

“Esmeralda tu es l’un des 20 cas qui, en 2018 et pendant l’année en cours, ont réalisé des greffes gratuites au moyen de fonds publics dans des hôpitaux non publics. Je suis heureuse que ton cas est un cas de succès et que tu as réussi”, a déclaré la ministre lors de sa visite à l’hôpital.

“L’important est d’offrir le meilleur service aux citoyens atteints de maladie rénale. Nous pouvons offrir une greffe gratuite aux patients qui dialysent mais peuvent se soumettre à une greffe”, a déclaré Mme. Manastirliu.

Originaire de Vlora, la mère de deux enfants, souffrait d’insuffisance rénale depuis 12 ans. Elle dialysait dans le Centre hospitalier universitaire de Tirana (QSUT) et à l’étranger, mais selon les médecins, elle risqait sa vie si elle ne subissait pas d’une greffe.

Transplanti i veshkave është pjesë e paketave shëndetësore falas, të cilat financohen nga shteti në spitalet publike dhe jopublike. Me ofrimin e këtij shërbimi falas, 62 pacientë kanë përfituar transplantin e veshkës pa pagesë në spitalet jopublike, me financim nga buxheti i shtetit. Kostoja e një transplanti është 1.2 milion lekë të reja. Nga Janari i këtij vitit janë kryer 5 transplante, ndërkohë që gjatë vitit 2018, 20 pacientë e kanë kryer transplantin falas.
La transplantation rénale fait partie des programmes de santé gratuits financés par l’Etat dans les hôpitaux publics et non publics. Grâce à ce service gratuit, 62 patients ont bénéficié d’une greffe de rein gratuite dans des hôpitaux non publics, avec un financement du budget de l’État. Le coût d’une greffe est de 1,2 million de leks. Cinq greffes ont été effectuées depuis janvier de cette année, et alors qu’en 2018, 20 patients ont effectué une greffe gratuite.

Le gouvernement finance à 100% les paquets liés à des cas de cardiologie, la chirurgie cardiaque, les greffes de rein, la chirurgie de la cataracte, etc. dans les hôpitaux publics et non publics, au bénéfice d’environ 8 000 patients par an.
/a.g/ /irmapu/