Pacte sur l’Université, un million d’euros pour la première ferme didactique de l’Université d’agriculture

 

TIRANA, 15 mars /ATA-Maela Marini/ – L’économie rurale et le développement d’agriculture jouiront d’un exceptionnel potentiel inexploré qui s’émanera de la première ferme didactique de l’Université d’agriculture grâce à un fonds d’un million d’euros accordé lar le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a déclaré le Premier ministre, Edi Rama depuis l’Université agriciole de Tirana.

Les relations entre les universités, la société et le marché seront totalement transformées suite au partenariat gouvernement-universités noué dans le cadre des engagements au sujet du Pacte sur l’Université, a déclaré Rama.

“La nécessité de longue date de l’Université d’agriculture d’avoir une ferme didactique devient aujourd’hui une réalité. Un fonds d’un million d’euros a été alloué au ministère de l’Agriculture et du Développement rural par le gouvernement lors de sa dernière réunion, afin que cet établissement universitaire lance cette entreprise d’intérêt multilatérale qui permettra une interaction optimale entre le travail scientifique et le marché”, a estimé Rama.

En soulignant l’importance attachée par le gouvernement à l’Université d’Agriculture, Rama a dit qu’il visitait pour la sixième fois les locaux de cette université, soit plus de deux fois plus que ses prédécesseurs au cours des 25 dernières années prises en ensemble.

Le chef du gouvernement s’est dit convaincu qu’un grand potentiel inexploité résidait la-bàs et qui devrait être mis en fonction des étudiants et de l’économie rurale et du développement d’agriculture dans le pays.

“Cette université a été un centre d’excellence et mondialement connu pour son niveau scientifique élevé. Actuellement elle est en phase d’une renaissance difficile, après une longue période de traumatismes”, a déclaré Rama, citant l’incendie de la bibliothèque, l’accaparation de ses biens.

Des coûts que, selon lui, “ont à voir avec la nécessité de payer des fonds substantiels pour remporter des biens injustement perdus lors de processus de légalisation ou de compensation totalement injustes et abusifs”.

“Il a fallu près de trois décennies pour que la libération de l’Université du point du vue territoriale démarre”, a déclaré Rama.

/irmapu/