Actrice Hoxha à l’ATA: nous recevrons en cadeau le premier Théâtre national d’Albanie

TIRANA, 22 mai / ATA- A. Fortuzi/ – Le nouveau théâtre national qui devrait être construit par la municipalité de Tirana sera le premier théâtre national de l’Albanie et sera une inspiration et un héritage pour les générations futures, a déclaré Luli Hoxha, réalisatrice et actrice, lors d’une interview accordee à l’Agence télégraphique albanaise (ATA) vendredi.

“Il est difficile de classer le théâtre national qui a été démoli dimanche dernier par la municipalité pour faire place à un nouveau théâtre, en tant que théâtre national”, a estimé Mme Hoxha.

Elle dit que le théâtre qui devrait être construit prochainement sera le premier théâtre national d’Albanie.

“Je pourrais aimer un théâtre classique et non moderne, mais en faisant confiance à l’architecte danois, Bjarke Ingel, qui est bien connu dans le monde entier, il ne manque pas d’espace pour un théâtre moderne”, a déclaré Hoxha.

“Le projet est très prometteur dans les espaces qu’il propose. Je pense que nous recevrons en cadeau le premier théâtre national albanais. Je ne sais pas si nous avons eu de vieux théâtre national, mais je souhaite vraiment que cela se produise et que ce soit un héritage pour les générations futures. Il est de notre devoir d’être un être politique, mais le sujeti du théâtre n’aurait pas dû être politisé en tant que situation, cela aurait dû rester une discussion pour le bien de l’avenir du théâtre albanais”, – a souligné Hoxha.

La réalisatrice et actrice Hoxha a déclaré que l’ancien théâtre n’était pas conçu comme tel.

“Il n’a jamais réussi à devenir un théâtre, avec les espaces et les conditions dont un théâtre a besoin. Les faits montrent que le théâtre n’a pas été construit a cette fin, mais a etre un centre culturel multifonctionnel, ce qui ne le rend pas un théâtre avec les conditions et les paramètres requis par les artistes et les spectateurs. Malgré tous les souvenirs nostalgiques, car il était une inspiration pour les jeunes générations, un objectif à atteindre, en substance, il ne remplissait pas les conditions des paramètres spatiaux et techniques pour être un théâtre national”, – a déclaré l’actrice dans l’interview pour l’ATA.

“Le Théâtre national a sa place au cœur de la capitale, où se trouvent toutes les autres institutions importantes. Si nous voulions reconstruire le théâtre d’hier, aujourd’hui reconstruit de la même manière, nous n’aurions toujours pas les conditions et les espaces requis pour l’appeler Théâtre national, comme ceux de nos homologues. Nous cherchons un théâtre qui remplit les conditions”, – a déclaré Hoxha.
/a.g//r.e//irmapu/