La réforme électorale se poursuivra, les débats

 

TIRANA, 22 mai /ATA/ – Le président du Parti démocratique (PD), Lulzim Basha, a déclaré ce vendredi que l’opposition continuera de siéger à la table de la réforme électorale.

“Le jeu d’Edi Rama avec l’espoir qu’en détruisant le Théâtre National il détruirait la réforme électorale et les chances de donner aux Albanais des élections libres et équitables au plus tôt, et de prendre en otage l’intégration européenne du pays,a échoué”, a estimé Basha lors d’un point de presse.

“Tout le monde, albanais et étrangers, a vu ce plan mafieux, qui vise à entraver la réforme électorale, à entraver l’intégration européenne du pays et à permettre à Edi Rama d’utiliser les mêmes mécanismes qu’avant pour manipuler la volonté des Albanais et de garder le pays en otage des crises cycliques”, a déclaré Basha.

“Nous sommes déterminés à ne pas ne pas permettre que cela se produise. Le Parti démocratique et l’opposition unie sont déterminés à donner aux Albanais dès que possible de garanties pour aller dans les urnes et participer à un vote plébiscitaire pour se débarrasser de ce mal”, a souligné Basha.

Interrogé pour savoir s’il avait abandonné la table de la réforme électorale, M. Basha a déclaré: “nous n’avons jamais abandonné et ne pouvons pas abandonner le processus de réforme électorale pour la simple raison que ce n’est que cela qu’Edi Rama souhaite”.

A la question quand il reviendrait à la table-ronde, Basha a répondu: “dès que possible. Nous ne reviendrons pas à la table, car nous n’avons jamais quitté la table de negociations”.

“A la table de la réforme électorale, nous sommes pour une seule raison d’évincer Edi Rama, qui est le mal d’Albanie, le plus tot possible”, a-t-il dit, ajoutant que l’opposition fait son travail avec la réforme électorale, en relation avec les 15 conditions de l’intégration. “L’opposition ne peut pas devenir une façade, encore moins d’un homme qui a montré qu’il n’a aucune volonté même pour la réforme électorale”.

Interrogé sur la proposition danoise, Basha a déclaré: “il n’y a pas de telle proposition. J’ai la volonté de donner aux Albanais le système le plus approprié. Je ne vois aucune volonté de la part d’Edi Rama de le faire”.

Le Premier ministre Edi Rama a salué aujourd’hui la décision de Basha, soulignant que “le retour de l’opposition extraparlementaire à la table de la réforme électorale est un tournant à saluer! Mieux vaut tard que jamais et inshallah cette fois jusqu’à la fin de ce processus prolongé, car le temps presse et avec bonne volonté cela peut être atteint rapidement par consensus”.

L’ambassadeur américain en Albanie, Yuri Kim, a également salué la décision du président du Parti démocratique, Lulzim Basha, d’achever la réforme électorale. “Nous saluons la décision du président du PD, Lulzim Basha, d’achever la réforme électorale. Nous espérons voir d’autres dirigeants montrer un leadership similaire”, a déclaré l’ambassadeur Kim.

L’ambassadeur de l’Union européenne, Luigi Soreca, a également réagi à la décision du chef du PD de retourner à la table du Conseil politique sur la réforme électorale.

“Nous saluons la décision de Lulzim Basha de reprendre les travaux interpartis sur la réforme électorale au sein du Conseil politique. Il sert le plus grand intérêt des Albanais et contribue à l’achèvement de cette importante réforme dans les meilleurs délais, afin de remplir la condition fixée en mars dernier par l’Union européenne”, a souligné Soreca.

/gj.mima/ /a.g/ /irmapu/