Home Economie L’Albanie porte d’entrée pour les investissements en Europe de l’Est et dans les Balkans

L’Albanie porte d’entrée pour les investissements en Europe de l’Est et dans les Balkans

3 min read
0
21

TIRANA, 12 février /ATA/ – Les réformes engagées par le gouvernement, mais aussi le fait que l’Albanie est une importante porte d’entrée vers l’Europe de l’Est et les Balkans ont permis à notre pays d’attirer environ 13% des investissements étrangers dans la région.

En 2017, l’investissement étranger dans le pays a atteint plus d’un milliard de dollars, alors que ce chiffre devrait être cette année encore plus élevé.

Le chef du gouvernement, Edi Rama, a indiqué que les investissements étrangers sont une nécessité vitale et constituent actuellement la priorité des priorités.

L’Albanie dispose désormais d’un cadre réglementaire entièrement nouveau, axée principalement sur l’attraction des investissements étrangers ou « le réveil » du capital national.

La loi sur les investissements stratégiques renforce les garanties juridiques pour les investisseurs et apporte deux innovations fondamentales:

Le premier porte sur les garanties juridiques et le second sur l’instrument « fast track » visant à aider les investisseurs à obtenir des permis et à commencer leur activité.

Les investissements étrangers qui contribueront à l’augmentation de la productivité dans le pays auront un impact plus important sur le développement social et économique du pays.

Voici les secteurs qui peuvent attirer des investissements stratégiques :

Les secteurs de l’énergie et des mines et les sous-secteurs respectifs, l’énergie, les hydrocarbures ou les mines; les secteurs des transports, de l’infrastructure, des communications électroniques et des déchets urbains et les sous-secteurs le transport aérien, le transport ferroviaire, le transport maritime les communications électroniques, les déchets urbains et les systèmes d’aqueducs et de canalisation; le secteur du tourisme et le sous-secteur les structures touristiques; le secteur de l’agriculture et de la pêche et les sous-secteurs la production agricole, les produits animaux, et les infrastructures de pêche; les nouvelles technologies et le développement économique et les sous-secteurs les parcs industriels et  technologiques.

/a.gjonaj/a.g/dm/

 

 

 

 

Load More Related Articles
Load More By Drita Musai
Load More In Economie

Check Also

Le programme national d’emploi présenté au printemps

TIRANA, 23 fév /ATA/ – Le Premier ministre Edi Rama a déclaré que le Programme natio…